1959

il y a 12 produits.
Résultats 1 - 12 sur 12.

1959

Bourgogne Rouge - 1959

Données météorologiques : Bonnes conditions climatiques. Une floraison parfaite. Un été torride et des pluies bénéfiques en septembre.
État des vendanges : 

Abondance : Volume très important.
Qualité : Raisin concentrés et bien gonflés.
Qualité générale du millésime : Excellente. Des vins de grande qualité, savoureux, pleins d'extrait et de tanins qui, bien conservés, offrent encore aujourd'hui une belle dégustation.

Bourgogne Blanc - 1959

État des vendanges: Été trop chaud, Vendanges précoces qui permirent d'échapper aux problèmes de maturité du raisin. Raisins généralement trop mûrs, niveau d'alcool élevé, beaucoup d'extrait, acidité basse.

Qualité générale du millésime: Bonne. des vins sveltes et charnus, manquant un peu de caractère. La plupart des vins sont passés.

Bordeaux Rouge - 1959

Données météorologiques : Février et mars agréables et ensoleillés: gel la nuit, rosée au petit matin et la journée, chaleur  et soleil. Avril froid. Bel été, juillet très chaud, août beau et doux. Septembre chaud et très pluvieux à partir du 13 septembre. Beau temps pour la vendange.
État des vendanges :
Dates : À partir du 23 septembre.
Abondance :  récolte de quantité moyenne.
Qualité : Très bonne. Raisins d'une parfaite maturité.
Qualité générale du millésime : Excellente. De très grands vins amples et généreux. De nombreux vin de ce millésime sont encore excellents. Les meilleurs ont une durée de vie presque illimitée.

Bordeaux Blanc - 1959

Données météorologiques : Bel été, exceptionnellement chaud.
État des vendanges :
Abondance : Récolte de faible rendement.
Qualité : Des raisins dotés d'une teneur en sucre, d'un alcool et d'un extrait élevés.
Qualité générale du millésime : Très bonne. Des vins solides mais manquant un peu d'acidité.

Bordeaux liquoreux - 1959

Données météorologiques : Été long et chaud. Pluie mi-septembre. Beau temps pour les vendanges.
État des vendanges :
Dates : À partir du 21 septembre.
Abondance : Fort rendement.
Qualité : Bonne. Des raisins à haut degré de sucre.
Qualité générale du millésime : Excellente. Des vins riches, puissants et très structurés. de très bonne garde. Les meilleurs devraient être encore excellents et peuvent encore se garder un peu.

De manière générale, la rive gauche (Graves, Médoc) s’en est beaucoup mieux sortie que la rive droite (Saint-Émilion, Pomerol) encore marquée par le gel. D’une puissance extraordinaire, ces vins peuvent encore pour, une bonne vingtaine d’années, offrir fraîcheur et jeunesse. Comme ce Pontet-Canet 1959 los d’un dîner au château de Sénéjac, en juin 2001 : quels arômes, quelle délicatesse, quelle grandeur… Bu sur un filet de canard rôti au sang, délicieusement fondant, il offrait un nez sur la cire, la soie, l’étoffe. La bouche en attaque était insolente et volumineuse, avec des notes épicées et boisées et une trame séveuse. Louis-Henry Kressmann, directeur de La Grande Cave à Saint-Loubès, a eu souvent l’occasion de boire de cet excellent millésime, avec un ami négociant anglais, né justement en 1959. Le souvenir le plus marquant concerne un pétrus servi sur un gratin de truffes et de pommes de terre : « Il arrive un moment où l’on ne sait plus ce qu’on a en bouche, tant la symbiose est parfaite entre mets et le vin. Les arômes de champignon, de truffe, de terre, se mêlaient harmonieusement au vin, ou inversement… »

Il faut toutefois noter une grande irrégularité en 1959, contrairement à 1961 où la réussite fut générale à Bordeaux. Ainsi, si margaux est un joli vin su ka finesse mais un peu austère, Lafite est particulièrement remarquable cette année-là, grâce aux graves profondes de son terroir qui a permis à la vigne de résister à la chaleur intense de l’été.

Il passe pour une des légendes du siècle : un vin au bouquet explosif, qui ne cesse d’évoluer dans le verre (épices, cèdre…), à la fois ferme et corpulent, et surtout d’une longueur inouïe.

En liquoreux, ce sont des vendanges précoces qui enfantent une récolte splendide et des vins opulents et harmonieux, capables de vieillir encore en ce début de XXIe siècle. Yquem lance son vin sec Y d’Yquem, particulièrement réussi pour ce premier essai.

Champagne - 1959

Données météorologiques : Long été chaud.
État des vendanges :
Dates : Précoces.
Qualité : Excellente.
Qualité générale du millésime : Excellente. Des vins riches, gras, mûrs et bien constitués. De bonne garde.

Côte du Rhône Rouge - 1959

Données météorologiques : Bonnes conditions climatiques. Une année chaude.
État des vendanges :
Dates : Vendanges précoces.
Qualité : Des raisins mûrs, avec des niveaux élevés en sucre et en alcool.
Qualité générale du millésime : Très bonne. Des vins puissants, concentrés et bien constitués. D'un excellent potentiel de garde.

Côte du Rhône Blanc - 1959

Le charme de l'esprit. Un vin-plaisir dédié au bonheur de l'instant... qui parfois dure longtemps. Il fait souvent penser à un papillon brûlant ses ailes lors d'une prompte dégustation, mais il lui arrive (surtout au nord) d'enfoncer le clou sur la planche. Noté pour la première fois en 1960, l'hermitage "était aussi concentré et puissant qu'un mouton 1945" selon le goût du chroniqueur Michael Broadbent

Alsace Blanc - 1959

Ah, ce millésime 1959! Dans la famille du viticulteur Paul Blanck, il est historique. Comme il était certain - à juste titre - de tenir là le millésime du siècle, le grand-père en avait conservé un stock au fond de sa cave. "Pour mon enterrement", assurait-il. Cependant, le jour venu et dans la panique générale, personne ne pense à ces bouteilles, ni, surtout, ne sait où elles se trouvent. Si ce n'est Frédéric, alors petit garçon, à qui personne ne songe même à poser la question... et qui se garde bien de donner la réponse. "Résultat, on en a bu pendant des années!" rigole-t-il aujourd'hui. L'anecdote confirme sans conteste l'adage du vigneron ligérien Jules Fribault: "Il faut boire le vin de son vivant, car quand on est mort il a un goût de poire!" Décédé à l'âge de 91 ans, il a pris le temps de déguster la vie. Au domaine Weinbach, les gewurztraminers de l'année sont presque immortels. Doré sans être ambré, ils perdent en moelleux ce qu'ils gagnent en minéral. Equilibrés et évoquant le coing, ils semblent encore loin de leur apogée.

Jura - 1959

Données météorologiques : Bonnes conditions climatiques. Année chaude et ensoleillée.
État des vendanges :
Dates : Précoces.
Abondance : Volume important.
Qualité : Excellente, pour tous les cépages. Des raisins très sains et mûrs.
Qualité générale du millésime : Excellente. Des vins riches et concentrés; d'excellente garde.

Vin de Loire - 1959

Données météorologiques : Conditions climatiques parfaites. Comme partout en France, la chaleur est au rendez-vous en Touraine et en Anjou.
État des vendanges :
Dates : Vendanges précoces.
Qualité : Excellentes. Beaux raisins d'une parfaite maturité.
Qualité générale du millésime : Excellente. Des vins réussis dans tous les vignobles de la Loire et aussi bien en rouges, en blancs, qu'en moelleux. Des vins structurés et d'une belle richesse aromatique. Un millésime de bonne garde.

Paiement sécurisé

Règlement par carte bancaire
en toute sécurité
ou par virement

LIvraison 3 jours

En france métropolitaine

À votre écoute

Une question ? Un conseil ?
+33 (0) 3 80 22 92 71
du lundi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h30 à 19h30

Choix premium

Un large choix de bouteillles
choisies méticuleusement
par nos experts