Plan du site Ajouter Mon Millesime à mes favoris Ajouter Mon Millesime à mes favoris | English version English version
Mon Millésime, Spécialiste des vieux vinsBon voyage dans un siècle de millésimes...
Mon Millésime, Spécialiste des vieux vins


Bordeaux Blanc - 1959


Blanc :
Données météorologiques : Bel été, exceptionnellement chaud.

Etat des vendanges :
Abondance : Récolte de faible rendement.

Qualité : Des raisins dotés d'une teneur en sucre, d'un alcool et d'un extrait élevés.

Qualité générale du millésime : Très bonne. Des vins solides mais manquent un peu d'acidité.

Liquoreux :
Données météorologiques : Eté long et chaud. Pluie mi-septembre. Beau temps pour les vendanges.

Etat des vendanges :

Dates : A partir du 21 septembre.
Abondance : Fort rendement.

Qualité : Bonne. Des raisins à haut degré de sucre.

Qualité générale du millésime : Excellente. Des vins riches, puissants et très structurés. de très bonne garde. Les meilleurs devraient être encore excellents et peuvent encore se garder un peu.

 

 

De manière générale, la rive gauche (Graves, Médoc) s’en est beaucoup mieux sortie que la rive droite (Saint-Emilion, Pomerol) encore marquée par le gel. D’une puissance extraordinaire, ces vins peuvent encore pour, une bonne vingtaine d’années, offrir fraîcheur et jeunesse. Comme ce Pontet-Canet 1959 los d’un dîner au château de Sénéjac, en juin 2001 : quels arômes, quelle délicatesse, quelle grandeur… Bu sur un filet de canard rôti au sang, délicieusement fondant, il offrait un nez sur la cire, la soie, l’étoffe. La bouche en attaque était insolente et volumineuse, avec des notes épicées et boisées et une trame séveuse. Louis-Henry Kressmann, directeur de La Grande Cave à Saint-Loubès, a eu souvent l’occasion de boire de cet excellent millésime, avec un ami négociant anglais, né justement en 1959. Le souvenir le plus marquant concerne un pétrus servi sur un gratin de truffes et de pommes de terre : « Il arrive un moment où l’on ne sait plus ce qu’on a en bouche, tant la symbiose est parfaite entre mets et le vin. Les arômes de champignon, de truffe, de terre, se mêlaient harmonieusement au vin, ou inversement… »

 

 

Il faut toutefois noter une grande irrégularité en 1959, contrairement à 1961 où la réussite fut générale à Bordeaux. Ainsi, si margaux est un joli vin su ka finesse mais un peu austère, Lafite est particulièrement remarquable cette année-là, grâce aux graves profondes de son terroir qui a permis à la vigne de résister à la chaleur intense de l’été.

 

Il passe pour une des légendes du siècle : un vin au bouquet explosif, qui ne cesse d’évoluer dans le verre (épices, cèdre…), à la fois ferme et corpulent, et surtout d’une longueur inouïe.

 

En liquoreux, ce sont des vendanges précoces qui enfantent une récolte splendide et des vins opulents et harmonieux, capables de vieillir encore en ce début de XXIe siècle. Yquem lance son vin sec Y d’Yquem, particulièrement réussi pour ce premier essai.