Plan du site Ajouter Mon Millesime à mes favoris Ajouter Mon Millesime à mes favoris | English version English version
Mon Millésime, Spécialiste des vieux vinsBon voyage dans un siècle de millésimes...
Mon Millésime, Spécialiste des vieux vins


SAINT ESTEPHE


Quand le syndicat des courtiers se chargea d'établir le classement de 1855, qui reflétait les prix alors pratiqués sur la place de Bordeaux, Saint Estèphe ne fut crédité que de 5 crus classés, dont aucun 1er cru, contre 11 à Saint Julien, 18 à Pauillac et 21 à Margaux. Le Saint Estèphe traditionnel, solide et très coloré, avec des tanins assez durs et une forte acidité, est aux antipodes du pomerol voluptueux du lointain Libournais, issu du merlot. Il est plus surprenant qu'il soit aussi très différent du pauillac voisin bien que dans les deux appellations, le sol contienne une grande quantité de graves et que le cabernet soit largement dominant. Toutefois, les graves de Saint Estèphe reposent sur une assise argileuse et sont donc moins bien drainées, les vignobles sont un peu plus au nord et le cabernet sauvignon mûrit moins vite. Cela explique sans doute le caractère en général plus austère du saint estèphe. Cela dit, l'appellation compte des vins superbes comme le Montrose et le Cos d'Estournel qui sont élégants, riches et épicés.

Une révolution vinicole a commencé dans l'appellation à la fin des années quatre-vingt quand nombre de vignerons se sont rendu compte qu'en cultivant davantage de merlot, cépage qui aime les sols argileux, et en vendangeant plus tard, il était possible d'obtenir des vins plus aimables et plus souples. Malgré cette tendance, une proportion élevée des saint estèphe est encore élaborée à l'ancienne, surtout est loin d'avoir achevé une mutation désormais inévitable, le marché, notamment international, favorisant des vins souples et fruités d'abord plus facile et n'exigeant pas une longue garde.