Plan du site Ajouter Mon Millesime à mes favoris Ajouter Mon Millesime à mes favoris | English version English version
Mon Millésime, Spécialiste des vieux vinsBon voyage dans un siècle de millésimes...
Mon Millésime, Spécialiste des vieux vins


CORTON


Appellation Grand Cru de la Côte de Beaune, en Côte-d’Or. Pour les vins rouges seulement, cette appellation peut être suivie du nom du climat d’où provient le vin.

Communes de production : Aloxe-Corton, Ladoix-Serrigny et Pernand-Vergelesses.

Sur l’étiquette, la dénomination GRAND CRU doit obligatoirement figurer immédiatement au dessous du nom de chacune de ces appellations dans une taille de caractères identique.

La vaste superficie du grand cru et le nombre élevé des climats expliquent les nuances constatées dans les caractères de ces vins. En blanc (rare, en Vergennes, Languettes notamment), un potentiel de garde de 4 à 10 ans. Or clair à reflets verts. Aux nuances minérales (silex), se marient le beurre, la pomme au four, la fougère, la cannelle et le miel. Élégant et racé, souple et rond, ce chardonnay original se rapproche du Corton-Charlemagne. En rouge, le Corton s’affiche pourpre soutenu, velours rouge sombre à densité magenta. Ample, son bouquet s’exprime sur des accents fruités (myrtille, groseille, kirsch) ou fleuris (violette), évoluant vers le sous-bois, l’animal, le cuir, la fourrure, le poivre, la réglisse. Au palais, il est puissant et corsé, structuré, volontiers démonstratif : de la mâche et du corps. Ferme et franc, gras, il a besoin du temps pour s’épanouir (4 à 12 ans).

 

La Montagne de Corton réunit les villages de Ladoix-Serrigny, Aloxe-Corton et Pernand-

Vergelesses, entre la Côte des Pierres (au sud de la Côte de Nuits, où la vigne se mêle aux carrières de pierre de Comblanchien) et Savigny-lès-Beaune (au nord de la Côte de Beaune). Le vignoble s’étage entre 250 et 330 mètres d’altitude, formant un amphithéâtre sans autre exemple dans la Côte. Outre le Corton-Charlemagne en blanc, la Montagne de Corton produit le Corton : « le roi des bons-vivants » selon l’expression de Camille Rodier.

Reconnu le 31 juillet 1937, ce grand cru se décline surtout en rouge (il peut alors porter le nom de son climat, au nombre de 25) mais il existe aussi en blanc (volume peu élevé).

 

Orienté sud-est/sud-ouest (peu fréquent dans la Côte), ce coteau offre une coupe géologique parfaite : les couches jurassiques oxfordiennes sont ici entre Ladoix et Meursault plus jeunes que dans le reste de la Côte (145 millions d’années). À mi-coteau, le sol en pente douce est rougeâtre et caillouteux, brun calcaire, riche en marnes à forte teneur en potasse. Il offre au pinot noir son plein épanouissement. Le chardonnay (Corton-Charlemagne) occupe la partie supérieure du versant.

 

Vins rouges essentiellement, cépage pinot noir.

Vins blancs, cépage chardonnay.

 

Superficies en production: Rouges : 86,65 ha ; Blancs : 6,85 ha